"Alep point zéro", Syrien 2013 © Muzaffar Salman
11. June 2016
29. July 2016
Entrée libre

INTER KULTUR FOTO ART Syrie, de la guerre à l’exil: Témoignages de jeunes photographes français, syrien et allemand

Institut français Stuttgart, Schloßstr. 51, 70174 Stuttgart
11. June 2016
29. July 2016
Entrée libre

Deux expositions sur le sujet "Syrie, de la guerre à l’exil"- montré dans Institut français, au Marienplatz et dans le Café & Bar Condesa

PARTIE 1: Vernissage de l’exposition à l’Institut Français, en présence des photographes français et syrien : Laurence Geai, Jérémy Saint-Peyre et Muzaffar Salman
Samedi 11 juin, 19h30, Institut français

Mot de bienvenue: Nicolas Eybalin, Consul général de France et directeur de l’Institut Français
Introduction: Équipe d’INTER KULTUR FOTO ART et Andreas Langen, photographe et auteur.
Ouverture en présence des artistes et visite guidée par les commissaires d’expositions.  
Accompagnement musical: Samir Mansour

PARTIE 2: Vernissage de l’exposition au Café&Bar Condesa et au Marienplatz, en présence du photographe allemand Alex Wunsch.
Lundi 12 juin, 10h30, Marienplatz et Café&Bar Condesa

Mot de bienvenue: Dr. Birgit Schneider-Bönninger, Directrice du Kulturamt Stuttgart
Rap: Mohammad Abu Hajar (Berlin)
Introduction: l’équipe d’INTERKULTUR FOTO ART

L’exposition montre les reportages de jeunes photographes français, syriens et allemands. Leur travail débute en 2012 et documente, non seulement la guerre mais aussi l’exil de nombreux syriens, leur séjour au sein des camps de réfugiés turcs et leur arrivée à Stuttgart. 

Jérémy Saint-Peyre est né en 1987. Il vit et travaille à Lyon et en Rhône-Alpes. Après un diplôme en Arts Appliqués, il réalise un rêve d’adolescent en devenant photographe. Dans un premier temps, il expérimente le photojournalisme, puis se tourne vers le documentaire. Son approche est globale et il utilise différents médias. En 2013 et 2014, il effectue un reportage sur les réfugiés syriens le long de la frontière turco-syrienne. Jusqu'à la fin de 2015, il poursuit ce travail à travers l'Europe : Bulgarie, Italie, France, Angleterre, Suède, Allemagne, Pays-Bas et Belgique... Jérémy Saint-Peyre s'intéresse particulièrement aux situations de crises peu médiatisées et à leurs conséquences (lieux d'extrême pauvreté,  périphéries de zone de guerre, etc.)  www.jeremysaintpeyre.com

Laurence Geai est une née en 1985. Elle vit et travaille à Paris. Après un diplôme en commerce international et une expérience dans le secteur de la mode, Laurence Geai décide de changer d’orientation et devient journaliste. D'abord à la télévision, où elle réalise plusieurs reportages pour différentes chaînes françaises. Puis à 26 ans, elle devient photojournaliste. En 2013 et 2014, elle effectue ses premiers reportages dans des zones de conflits : Centrafrique, Syrie (notamment la région d'Alep), Israël et Gaza, pays où elle se rend à plusieurs reprises. Laurence Geai s’intéresse également aux conséquences des conflits internationaux sur le territoire européen, notamment avec la question des demandeurs d’asile. Elle a d’ailleurs entrepris un travail au long cours sur l’accueil et l’intégration des réfugiés en France et à l’étranger. Laurence Geai est représentée par l’agence SIPA.

Muzaffar Salman, diplômé en 2003 de photographie à l’International Craft Institute à Homs en Syrie, il collabore de 2007 à 2011 à la rédaction du quotidien syrien Al-Watan. Il travaille jusqu’en 2012 comme photographe freelance pour Associated Press  à Damas, puis en 2013 pour l’agence Reuters, pour laquelle il documente l’offensive d’Alep. Depuis 2014, il vit en France. Il a déjà présenté son travail dans plusieurs expositions, dont « Punctum » au Goethe-Institut à Damas en 2010 et « Alep point zéro » à Paris en 2015 à la Maison des journalistes. Il a également participé à des expositions de groupe, dont en 2016 à l’Orange County Center for Contemporary Art California aux États-Unis. En 2015, le British Museum à Londres a intégré à ses collections une de ses images du conflit syrien.

Alex Wunsch est né à Stuttgart en 1981. Ce photographe publie régulièrement des reportages dans différents domaines comme le sport, la musique, la mode, le cinéma et le théâtre. Sa spécialité est le portrait. Il travaille notamment pour le magazine culturel LIFT. Pour le projet INTER KULTUR FOTO ART, il lui a été confié la réalisation d’un reportage sur les réfugiés à Stuttgart, en collaboration avec la jeune journaliste stuttgartoise Laura Walter. Les photographies illustrent leur arrivée à Stuttgart, leurs histoires parlent du pays d’origine, d’exil, de fuite et d’arrivée mais aussi du caractère brûlant du conflit. « En Syrie, il est plus dangereux de se déplacer avec une caméra qu’avec une arme », rapporte un des réfugiés interrogé.

Entrée libre

Heures d'ouvertures à l'Institut français: Lu-Je 10 h-18 h, Ve 10 h-16 h

Organisateur: Institut français Stuttgart & INTER KULTUR FOTO ART

Cet événement est en lien avec :

INTER KULTUR FOTO ART SYRIE: DE LA GUERRE À L'EXIL